Au tour du feu invisible….

« Au tour du feu invisible » Ce jour là, Il faisait froid, Un froid glacial, Un froid à mourir, Le soldat ne sentait rien. Un cri silencieux au ralenti. Son arme lourde, un lourd engourdi. Une bouche crevassée et un goût trop sec. Le blanc de la terre jusqu’à l’horizon. Une douleur sans fin et sans raison. Partout déchets de corps, et du sang mélangé. Parmi ce ravage, En duo chantent une cornemuse et une voix, illuminées, par un feu invisible. Silhouettes d’homme s’approchent de la musique Comme des étincelles de feu dans une neige gelée, Cet instant unique…

L’éternelle histoire….

L’éternelle histoire Ils avaient dit bonsoir aux femmes En train de coucher les petits ; Et, sur le dos mouvant des lames, A la brune, ils étaient partis. Ils étaient partis, à mer haute, Pour conquérir le pain amer Qu’il faut gagner loin de la côte, Au péril de la haute mer. Dans la nuit, la nuit sans étoiles, Ils disparurent… A Dieu vat ! Le Guilvinec pleure cinq voiles, Et cinq autres Leskiagat. Pêle-mêle, mousses imberbes, Patrons chenus, fiers matelots Roulent, fauchés comme des herbes Par le vent, ce faucheur des flots. Oh ! la triste chanson d’automne, Et…

Mik Jégou « Empreinte”

Après de nombreuses années de danse et des études d’art graphique, Mik Jégou chorégraphie les couleurs. Jamais de croquis. Ses images sont toujours, à quelques rares exceptions le fruit de sa mémoire de danseur et de chorégraphe. Il se laisse aller à la spontanéité du geste qu’il soit précis ou imprécis en puisant dans son savoir du monde coloré des parures anciennes.  Peintre professionnel depuis 2004 , les jours s’égrènent à l’atelier où bien ailleurs, au grès des voyages et des rencontres. L’artiste s’inscrit, alors, dans une volonté profonde et personnelle de ne pas s’attacher au modèle photographique traditionnel (même…

J’ai longtemps marché….

J’ai longtemps marché Au bord du précipice Mon foulard s’est envolé Et des souvenirs en pagaille Dans ma tête sursautaient. J’ai longtemps marché… Le ciel sur moi est tombé Je ne l’ai pas entendu Et la lumière s’est éteinte Les projecteurs se sont tus. J’ai longtemps marché… Des flashbacks enchaînés Sur le fil de la vie Des cailloux dans les poches Égratignaient mes envies. J’ai longtemps marché… Dans mes paumes de main J’ai caché la voie lactée En un claquement de doigts Les étoiles se sont marrées. J’ai longtemps marché… Au bord du précipice Mon regard s’est fixé Un pas…

Douceur…. Poèmes…. Breizh

Les « Poèmes et sônes » de Guillaume Kergourlay (né en 1926 à Elliant, dans le Finistère) sont illustrés dans ce livre par son épouse, la peintre Nina Vidrovitch…. Qu’il est difficile de choisir dans l’oeuvre de Guillaume Kergourlay ! Pour vous ces trois poèmes….Bises de Bretagne 🙂  

« Rencontres » avec Ange Le Bruchec

Cette semaine, je souhaiterais partager avec vous les oeuvres chargées d’émotions d’un peintre breton originaire de Ploemeur (Morbihan) : Ange le Bruchec.  » Je ne peins pas un arbre mais un symbole de la vie », tel est son message, sa philosophie de la vie. Ces tableaux me touchent par leur douceur. J’apprécie le choix des couleurs, leur harmonie. A les voir, on est saisi par l’humanité émanant de ses toiles. Douce semaine à vous… Eveline56                                                   …

Les cœurs de Jim Dine…

            Artiste et poète américain de renommée mondiale, Jim Dine, né en 1935, rejoint New York en 1958. Il délaisse alors le happening pour la peinture, ses sujets mêlant expressionnisme abstrait et pop, sans se réclamer du mouvement. À l’occasion de l’importante donation faite par l’artiste au Musée national d’art moderne, le Centre Pompidou consacre une exposition inédite à son œuvre. À travers la peinture et la sculpture sous toutes leurs formes, développant une iconographie puissamment personnelle, l’artiste fait entendre depuis soixante ans sa voix singulière. Entretien avec l’artiste Bernard Blistène – Vous offrez à…