Folk….Nolwenn

Touchante surprise de Frédéric vendredi matin, il est arrivé avec dans les mains un album: FOLK de Nolwenn Leroy. Et c’était pour moi sa maman !!!! « Ces chansons intemporelles, susurrées par la très jolie voix de Nolwenn, me rappellent de doux souvenirs de cette époque de ma vie ! J’ai beaucoup aimé me ressourcer à l’écoute de ces chansons folks des années 70 et au delà, comme: « so Far Away From L.A«  Nicolas PEYRAC, « je ne peux plus dire je t’aime » Higelin, « virages » Yves DUTEIL, « ma petite fille de rêve » la si jolie chanson de Jean Michel Caradec ou encore « diabolo menthe »…

Ils sont tombés…. Aznavour

   Ils sont tombés (paroles Aznavour, musique de Georges Garvarentz)   Ils sont tombés sans trop savoir pourquoi Hommes, femmes et enfants qui ne voulaient que vivre Avec des gestes lourds comme des hommes ivres Mutilés, massacrés les yeux ouverts d’effroi Ils sont tombés en invoquant leur Dieu Au seuil de leur église ou le pas de leur porte En troupeaux de désert titubant en cohorte Terrassés par la soif, la faim, le fer, le feu Nul n’éleva la voix dans un monde euphorique Tandis que croupissait un peuple dans son sang L’ Europe découvrait le jazz et sa musique…

♪ La Quête ♪

♪ La Quête ♪ Rêver un impossible rêve Porter le chagrin des départs Brûler d’une possible fièvre Partir où personne ne part Aimer jusqu’à la déchirure Aimer, même trop, même mal, Tenter, sans force et sans armure, D’atteindre l’inaccessible étoile Telle est ma quête, Suivre l’étoile Peu m’importent mes chances Peu m’importe le temps Ou ma désespérance Et puis lutter toujours Sans questions ni repos Se damner Pour l’or d’un mot d’amour Je ne sais si je serai ce héros Mais mon cœur serait tranquille Et les villes s’éclabousseraient de bleu Parce qu’un malheureux Brûle encore, bien qu’ayant tout brûlé…

Offrande….

  Offrande Au creux d’un coquillage Que vienne l’heure claire Je cueillerai la mer Et je te l’offrirai. Y dansera le ciel Que vienne l’heure belle. Y dansera le ciel Et un vol d’hirondelle Et un bout de nuage Confondant les images En l’aurore nouvelle Dans un reflet moiré Dans un peu de marée Dans un rien de mirage Au fond d’un coquillage. Et te les offrirai. Esther Granek, Je cours après mon ombre, 1981 Ce court moment de poésie, moment précieux où je lis ce poème d’ Esther Granek, je le partage avec vous…. photos Eveline56 ( coquillages )…

La voix d’or de Geoffrey Oryema s’est éteinte….

Pendant sept ans, « Yé yé yé » est passé chaque nuit de la semaine sur Antenne 2, indispensable marqueur de l’émission culturelle de Michel Field. La chanson figure sur le premier album du musicien ougandais, réfugié à Paris en 1977.  Geoffrey Oryema avait quitté l’Ouganda et fui la dictature d’Amin Dada, suite à l’assassinat de son père, numéro 2 du pays….. « Exile », sorti en 1990, édité par le réputé label Real World de Peter Gabriel, est un succès en France comme à l’étranger. Il permet de découvrir la merveilleuse voix de Geoffrey Oryema, sur des musiques qui mélangent les instruments traditionnels africains…

Maurane…Dernier voyage…

  Ce sera comme un dernier voyage Un changement de paysage, ensemble Ce sera notre dernière odeur On se sent proche de cet amour qui meurt Et sans éloigner nos visages Sans se détourner des images Ne pas rayer les souvenirs Ce sera comme un dernier désir ensemble Inutile de s’aimer sans se voir Inutile d’avancer dans le noir C’est la fin de notre histoire Ce sera comme s’aimer davantage Avoir le temps et une page en plus Ce sera plonger dans la rivière Naviguer loin en plein hiver, en plein hiver Et sans oublier qu’on se quitte Que notre…