Mes lectures…

 

140355_couverture_Hres_0

L’Histoire: Claire est médecin dans un hôpital parisien. Un jour, un nouveau patient est admis dans son service, qui demande à la voir. Elle reconnaît alors Dominique, un ancien amant. Cette présence la bouleverse : la maladie de Dom, déjà très avancée, met en échec ses qualités de médecin, et fait resurgir les circonstances de leur rencontre. Quinze ans plus tôt, Claire est partie à Marseille avec son amie Manu, travailler dans le théâtre associatif que dirigeait Dominique. Au milieu d’un groupe d’enfants occupés à apprivoiser la scène et embarqués dans une adaptation tumultueuse de La Tempête de Shakespeare, les deux amies sont troublées par une silhouette fragile : celle d’une petite fille marginale, aussi inquiète dans sa famille que parmi les autres enfants, qui semble les appeler à l’aide. Mais la joie de l’été, la découverte du désir, le cercle des silences coupables les empêchent de prendre conscience du drame qui est en train de se nouer.

Extrait:  « Des vingt enfants dont nous avions la garde, je commence à revoir certains traits, leurs dégaines. Je me répète certains prénoms qui me reviennent, Antoine ou Bastien, et Marcel, et Farid. Léa, Louise. Les noms de famille ayant pour ainsi dire à peine existé dans ce cercle de quelques semaines que nous avions tracé au Théâtre d’Été, à Marseille, l’été 2000. »

Cloé Korman est née en 1983 à Paris. Elle a étudié la littérature, en particulier la littérature anglo-saxonne, ainsi que l’histoire des arts et du cinéma. Son premier roman, Les Hommes-couleurs (Seuil, 2010) a été récompensé par le prix du Livre Inter et le prix Valéry Larbaud. En 2013, elle publie au Seuil, Les Saisons de Louveplaine.

booklet_rentree_litt_2018.indd

Mon avis: Cloé Korman  nous parle de Claire, qui un certain été sous le soleil de Marseille, est confrontée au destin d’une petite fille en grande souffrance. Quinze ans après viennent les remords… J’ai été bouleversée par ce livre, par l’impuissance de cette jeune fille et de son amie devant l’indifférence des adultes. Je vous le conseille vraiment !

Eveline56 Miou14150970922022_art (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

21 commentaires

  1. Je ne connais pas l’auteure, Cloé Korman.
    La façon enthousiaste dont tu présentes ce roman attise la curiosité, donne envie de lire.
    J’ajoute que connaissant (à travers tes écrits) ta sensibilité, je peux imaginer que je vais ‘accrocher’ avec ce livre.
    Merci Eveline et belle journée. Bises.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Eveline – tu évoques un  » drame  » – a-t-on l’impression qu’il a été vécu, et que les remords viennent du fait qu’il n’a pas été empêché – et pouvait-il l’être ?
    Bises et amitiés bretonnes – Bonne semaine paisible 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s