L’éternelle histoire….

s-l1600.jpg

François GUEHO

L’éternelle histoire

Ils avaient dit bonsoir aux femmes
En train de coucher les petits ;
Et, sur le dos mouvant des lames,
A la brune, ils étaient partis.
Ils étaient partis, à mer haute,
Pour conquérir le pain amer
Qu’il faut gagner loin de la côte,
Au péril de la haute mer.
Dans la nuit, la nuit sans étoiles,
Ils disparurent… A Dieu vat !
Le Guilvinec pleure cinq voiles,
Et cinq autres Leskiagat.
Pêle-mêle, mousses imberbes,
Patrons chenus, fiers matelots
Roulent, fauchés comme des herbes
Par le vent, ce faucheur des flots.
Oh ! la triste chanson d’automne,
Et qu’il fera froid, cet hiver,
Dans le cœur dolent des Bretonnes,
Veuves tragiques de la mer !

 Anatole LE BRAZ (1859-1926)

dezdzejkblg

François GUEHO (1881-1952)

Image à la une: « A ma dame 1904 », François GUEHO….

 » Toutes ces tempêtes éternelles aujourd’hui comme hier,

mes pensées attristées s’en vont vers ceux qui souffrent des intempéries à travers le monde et tout près de chez nous »….

Eveline56

 

 



Catégories :Mon oeil artistique

Tags:, ,

22 réponses

  1. La vie est dure pour les familles de marins… bises et Bel après-midi Eveline

    J'aime

  2. Le petit village de marin, Gruissan, que j’habitais enfant connaissait les mêmes histoires, malheureusement.
    On a d’ailleurs une très belle chapelle « les Auzils » dédiées aux marins morts en mer.
    Bisous Eveline

    J'aime

  3. La vie de marins n’était pas facile l’est elle aujourd’hui ? Merci pour ce joli texte

    Bonne semaine. Bises Eveline

    Aimé par 1 personne

  4. Comme tu as raison d’y faire penser … malgré tous les instruments possibles, les tempêtes surprennent toujours … et il faut gagner sa vie en mer – dure vie
    Merci pour ton bel article – bises bretonnes et amitiés 🙂

    J'aime

  5. La mer si belle qui fascine, la mer cruelle qui prend la vie…
    Merci pour ce poème, Eveline. Belle soirée à toi; bises.

    J'aime

  6. merci pour ce beau partage ! « ce faucheur des flots » .. c’est magnifique ce poème d’Anatole le Braz ! Les toiles de François Guého que je découvre grâce à toi accompagne parfaitement ce texte. Belle soirée et gros bisous !

    J'aime

  7. Découverte du poète et du peintre! Pour des raisons très personnelles, Guilvinec c’est aussi à jamais pour moi marqué !
    J’ai toujours pensé que l’attente d’une femme de marin , c’était presque s’habituer au deuil futur! Et, quelle grandeur de vivre ainsi avec la mort qui rôde de façon aussi prégnante !
    En Bretagne, peut-être plus qu’ailleurs et je ne sais pourquoi, c’est présent sur cette terre de vents et d’embruns.
    Merci beaucoup pour ce partage !

    J'aime

  8. J’aime ce poème , il me paraît intemporel. Merci

    J'aime

  9. La mer est si belle lorsqu’elle est paisible …. mais cruelle lorsqu’il fait tempête !!!
    Bisous et bonne soirée Evelyne 😉

    J'aime

  10. En bord de mer, près des ports, il y a souvent des chapelles dédiées aux marins qui ont péris en mer ; à Arcachon il ya : la Chapelle des marins. Lorsque je suis en vacances là-bas, chez une amie, j’aime aller m’y recueillir … bises poitevines

    Aimé par 1 personne

  11. Bravo pour la nouvelle esthétique de ton blog ! c’est chouette 🙂 de gros bisous !!

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :