Tereza… Le fil du temps  » red an amzer »

P1010007
photo Eveline M.
Divagations 

 

Dans mon vocabulaire
Il est d’étranges synonymes
Mer, maison, sécurité, soleil . 
Mer, mort, angoisse, nuit.
Et comme la nuit succède au jour
C’est inéluctable ,
L’angoisse est fille du soleil.
J’ose penser à ma mère
Dans la sécurité de la maison
Qui tient à distance l’angoisse.
La mort atteint toujours quelqu’un que j’aime
Ma propre mort je n’y pense jamais.
Peut être suis je morte une première fois
Quand mourut ma mère ?

 

Monde étrange des mots
Devenus des symboles :
La maison est un ventre chaud
Qui rassure les vieux enfants
Et la nuit est supportable
Parce que l’aube ramènera la lumière.
Le soleil et la mort se donnent la main
Comme frères jumeaux.
L’angoisse  m’enveloppe d’ombre
Au plus haut du soleil .
Ainsi toujours il faut vivre
En mêlant le blanc et le noir
La lumière et l’obscurité.
Et le bonheur c’est d’accepter
Que toutes ces choses entrelacées
Fassent  la trame de la vie.

 

TEREZA

Livre bilingue. Textes bretons avec traduction française en regard.

le-fil-du-temps-red-an-amzer
Tereza

Tereza Desbordes est une éditrice et écrivain en langue bretonne qui a travaillé pendant 28 ans pour Mouladurioù Hor Yezh. Au long des années, elle a écrit des poèmes. Voici rassemblés un choix d’entre eux qui témoignent de ses sources d’inspiration: la nature, la mer, la vie, l’amour sous toutes ses formes, avec de temps en temps une pointe d’angoisse car l’angoisse fait partie de notre quotidien…………….. Son engagement militant en faveur de la culture bretonne passe par l’Institut culturel de Bretagne. Elle a présidé durant plusieurs années la section Littérature écrite. Elle est décorée de l’ordre de l’Hermine…

«  Je découvre Téréza à la médiathèque et j’ai un vrai coup de foudre pour ses poèmes qui nous parlent du temps qui passe… Certains de ses écrits m’émeuvent aux larmes.  » Divagation » en fait partie. je partagerai avec vous certains de ces trésors au fil du temps »…….

Ici grand soleil !  Je vous souhaite de belles journées  dorées . Bises bretonnes

images 

Image à la une: Nicoletta Ceccoli 🙂

20 commentaires

  1. Qu’il est beau, ce texte. Nous n’arrêtons pas de mourir et de renaître tout au long de notre existence: le bébé que nous étions a laissé place à l’enfant qui lui-même a fait naître l’ado….
    Toutes ces choses évolue en nous avec plus ou moins d’harmonie. Nous acceptons ‘par la force des choses’ la mort d’être qu’on aime avec tant de chagrin, puis nous finissons par nous résigner parce que la vie continue.
    Des petits ou des grands bonheurs nous tendent les bras et des petites ou grandes peines nous font défaillir. Ainsi va la vie!
    C’est fantastique un livre écrit avec deux langues. génial concept que tu as raison de défendre, Eveline!
    Merci à toi et profite du soleil breton. Nous avons, dans le sud un temps fantastique. Je vais sortir avec mes chiens et remercier le printemps!

    Aimé par 1 personne

  2. Belle découverte pour moi !!! Notre vie est ainsi faite … si nous étions toujours sur le même fil, notre vie serait-elle plus belle ? Plus monotone sûrement … pour vivre des moments de bonheur, il faut accepter, même s’ils sont bien difficiles, les jours moroses, les jours de douleurs … tous ces va-et-vient nous façonnent, nous pétrissent, nous grandissent … et nous avançons allègrement ou péniblement au gré du vent de notre vie … bises Evelyne

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s