Anjela Duval….

« Je veux devenir une petite poétesse
Tel est le désir de mon cœur ici bas. » 9 août 1920″

sans-titre

Karantez vro
E korn va c’halon zo ur gleizenn
‘Baoe va yaouankiz he dougan
Rak siwazh, an hini a garen
Na gare ket ‘r pezh a garan
Eñ na gare nemet ar c’hêrioù
Ar morioù bras, ar Broioù pell
Ha me ne garan ‘met ar maezioù
Maezioù ken kaer va Breizh-Izel !
Ret ‘voe dibab ‘tre div garantez
Karantez-vro, karantez den
D’am bro am eus gouestlet va buhez
Ha lez’t da vont ‘n hini ‘garen
Biskoazh abaoe n’am eus en gwelet
Biskoazh klevet keloù outañ
Ur gleizhenn em c’halon zo chomet
Pa ‘gare ket ‘r pezh a garan.
Pep den a dle heuilh e Donkadur
Honnezh eo lezenn ar Bed-mañ
Gwasket ‘voe va c’halon a-dra-sur
Pa ‘gare ket ‘r pezh a garan
Dezhañ pinvidigezh, enorioù
Din-me paourentez ha dispriz
Met ‘drokfen ket evit teñzorioù
Va Bro, va Yezh ha va Frankiz !

Amour-patrie
En mon coeur est ma blessure,
Depuis ma jeunesse y reste gravée
Car, hélas, celui que j’aimais
Ce que j’aime n’aimait pas.
Lui n’aimait que la ville,
La grande mer et les lointains ;
Je n’aimais que la campagne,
Beauté des campagnes de Bretagne.

Entre deux amours il me fallut choisir
Amour-patrie, amour de l’homme ;
A mon pays j’ai offert ma vie,
Et s’en est allé celui que j’aimais.
Depuis, jamais je ne l’ai revu,
Jamais connu de ses nouvelles.
En mon coeur saigne la blessure
Car ce que j’aime, il n’aimait pas.

Chacun sa Destinée doit vivre,
Ainsi en ce monde en est-il.
Meurtri, certes, fut mon coeur,
Mais ce que j’aime, il n’aimait pas.
A lui, honneurs et richesse
A moi, mépris et humble vie.
Mais je n’échangerais contre nul trésor
Mon pays, ma langue et ma liberté.

 « Ne drokfen ket evit teñzorioù va bro, va yezh ha va frankiz                                                Je n’échangerais contre nul trésor mon pays, ma langue et ma liberté. »

   Anjela Duval …                

 

images13BUPNQI

 

Une petite fleur d’ajonc parlait

— Tu étais pressée de me cueillir, hein ?
Et tu t’es piquée le doigt à mes épines !
Un petit peu de rouge a coulé
Sur mon habit doré
Et tu t’es dit : voilà qui est bien !
Et tu m’as enfermée dans ta lettre…
Si tu avais fait un petit trou dans l’enveloppe
J’aurais pu voir pendant le voyage.
Les royaumes celtiques d’outre-mer
Et j’aurais salué
Le chardon d’Écosse
Avec ses bruyères roses
Le trèfle d’Irlande et mes sœurs jaunes
M’auraient répondu à coups de parfum
Que j’aurais emporté là-bas
Chez les Celtes en Exil
Au bout du Monde :
— En toi se mêlent tous les parfums de la Celtie
Ton cœur de miel doux dans l’âpreté des épines.              (30/01/ 1971) Anjela Duval

115200547.jpg

 

PIV ?
 Ma’m befe bet mibien
Am befe bet o armet.
Am befe graet anezho Marc’heien
Marc’heien an douarn.
O armet am bije
Gant va armou din-me.
An armou-se am eus stourmet gante
Va buhez-pad…
Stourmet ouzh an drez
Stourmet ouzh ar spern-du
Ouzh ar burl hag an askol
Ouzh ar raden alouber
An onk hag an treuzc’heot
Ar gweg… ha mil louzaouenn fall all ;
– Ken ar re a voug an trevadou
Ken ar re a voug ar goustians –
… Feal on bet atav d’am Ger-Stur :
Stourm a ran war bep tachenn
Va buhez vo bet ur stourm.
Hag e dibenn va amzer
E huanadan :
Piv a gemero va ger-stur ?
War va lerc’h,
Piv a gemero va armou
Pa gouezhint eus a-dre va daouarn ?
Pa n’em eus ganet mab ebet !  

 

QUI ?

Si j’avais eu des fils
Je les aurai armés.
J’en aurais fait des chevaliers,
Des chevaliers de la terre.
Je les aurais armés
Avec mes armes à moi.
Ces armes j’ai lutté avec elles
Ma vie durant…
J’ai lutté contre les ronces
Contre l’aubépine noire,
Les digitales et le chardon,
Contre la fougère envahissante,
L’avoine à chapelet et le chiendent,
La vesce… et mille autres mauvaises herbes ;
– tant celles qui étouffent les pâtures
que celles qui étouffent les consciences –
… Je suis toujours demeurée fidèle à ma devise :
Je lutte sur tous les fronts.
Ma vie a été un combat.
Et au terme de mon temps
Au bout de ma force
Je soupire :
Qui reprendra ma devise ?
A ma suite,
Qui reprendra mes armes
Quand elles me tomberont des mains ?
Puisque je n’ai enfanté aucun fils !           Anjela Duval, 9-10-78

Je voulais vous parler d’ANJELA DUVAL ( Marie-Angèle Duval) depuis le début de mon blog …. Mais devant le talent immense de cette femme, modeste paysanne,  je n’osais pas, je me disais que je ne saurais pas lui rendre l’hommage qu’elle mérite. Mais ce soir, je vais essayer…….
Anjela Duval est née en avril 1905 près de Plouaret dans les Côtes d’armor. Dès les années 40, elle avait repris la petite ferme de ses parents dont elle était la fille unique, son frère et sa sœur étant décédés avant même sa naissance.
Paysanne pauvre et simple, elle était restée célibataire à cause de son refus obstiné de suivre dans l’« exil » l’homme qu’elle aurait aimé, un marin qu’elle fréquenta entre 1924-1926, alors elle cultive seule les arpents qu’elle a reçu de ses ancêtres; « c’est ma nourricière dit-elle. je déplore que les hommes d’aujourd’hui ne respectent plus la terre. Si j’étais plus jeune, je ferai de la culture biologique, sans pesticides (nous sommes dans les années 70) ».
 « Entre deux amours il me fallut choisir
 Amour-patrie, amour de l’homme ;
 A mon pays j’ai offert ma vie,
 Et s’en est allé celui que j’aimais »……
 Anjela écrit ses poèmes après sa journée de travail aux champs, sur un cahier d’écolier, dans sa petite maison du Vieux-Marché à Traoñ an Dour, un hameau isolé ,(« Le jour, le temps est trop précieux pour être perdu avec des papiers« ).
Dans ses poésies d’une grande beauté, Anjela nous parle de  la vie qui l’entoure : la terre, les animaux, la nature. Elle lit le breton depuis très jeune, et se met à l’écrire dans les années 60. Elle n’a fréquenté l’école que jusqu’à l’âge de douze ans, suffisamment toutefois pour bien parler le français.
 Elle s’était fait connaître du public français par l’émission d’André Voisin Les Conteurs, en 1971. Trugarez Anjela 💗 à greizh kalon 😊😙 Eveline 56

Xsans-titreL009

angela-duval.jpg
Anjela Duval et ses parents….

 

 

 

P1160312

 

anjela-duval
précieux livre qui m’a beaucoup aidé !

 

 

 

 

 

16 réflexions sur “Anjela Duval….

  1. Anjela Duval n’a peut-être pas eu de fils, mais les poèmes qu’elle nous a laissés valent plus qu’une descendance, de par leur portée universelle. Merci du partage, Eveline. Cette femme a écrit avec son cœur et cela se sent. C’est toi qui a fait la traduction?
    Bon séjour en Bourgogne, bon choix, les vins de cette région sont excellents! Nous attendons tes photos, bisous!

    Aimé par 1 personne

  2. Magnifique ! Je ne connaissais pas du tout . Il y a des personnes merveilleuses inconnues partout, et de belles découvertes que faisons au hasard; mais elles sont connues de quelqu’un … elles ne seront pas oubliées … la terre c’est la vie, elle peut tout nous apprendre si nous la respectons, si nous la touchons, si nous la sentons, si ni la regardons, si nous l’écoutons. Il en va ainsi pour l’air, la mer, la terre, l’homme, l’animal, toute la création est une harmonie !!! Nous voyons bien que nous cassons cet éden … en détériorant un seul de ces maillons nous détruisons toute la trame !!! Abrutissement du pouvoir, de l’argent, du plaisir, du toujours plus, sans limite aucune, sans aucune compassion pour la créature … j’aurais aimé connaître cette grande dame, cette belle personne, mais il est encore temps … il est toujours temps pour tout … bise Evelyne

    Aimé par 1 personne

  3. Qu’est-ce que c’est touchant! J’en suis toute émue…. Un bel très bel hommage. Vraiment.
    J’en tarde à repartir.
    Que dire sinon merci MERCI pour tant de beauté pure. Et l’émotion.
    Je vous embrasse mes chers Eveline et Frédéric. Tellement contente de vous connaître. Merci WordPress, merci la vie 😘💗

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s