The_Skating_Minister.jpg

« The Skating Minister », Sir Henry Raeburn……

Le patineur,

Dans une ville où je passais…
Bien au nord du mois de Juillet,
Sur un grand lac, un lac gelé,
Un homme en noir glissait, glissait.

Il avait un drôle d’habit noir
Qui avait dû faire les grands soirs
De l’Autriche et de la Hongrie,
Quand elles étaient réunies.

C’était un échassier bizarre.
Il ne sort pas de ma mémoire.
Sur une jambe et jusqu’au soir,
Il glissait là sur son miroir…

Il patinait, il patinait…
Sur une jambe, il patinait.

Et puis la nuit est arrivée.
Il lui a fallu s’arrêter
Car les enfants devaient rentrer.
Le spectacle était terminé.

Une belle femme aux cheveux blancs
Est venue vers lui, gentiment,
Mettre une canne dans sa main
Et un long manteau sur ses reins.

C’était un échassier bizarre.
Il ne sort pas de ma mémoire.
Sur une jambe et jusqu’au soir,
Il glissait là sur son miroir…

Il patinait, il patinait…
Sur une jambe il patinait.

Dans une ville où je passais…
Bien au nord du mois de Juillet,
Sur un grand lac, un lac gelé,
Un homme en noir boitait, boitait…

Il patinait, il patinait…
Sur une jambe il patinait

paroles Étienne Roda-Gil / musique Julien Clerc


« Je me suis réveillée, ce dimanche matin, avec cette chanson dans la tête:  le patineur.  J’aime tant la poésie des textes d’Etienne Roda-Gill et la musicalité de Julien Clerc » ……..

Il y a quelques jours de cela, malzenn a patiné, elle aussi, tout au bord de l’étang de Lannenec. prudente….. 😉

20170124_093009 (Copier).jpg20170124_092954-copier20170124_092942-copier

20170124_092906-copier

20170124_092253-copier20170124_092806-copier

2017-06-1--16-59-55_LI.jpg